Interpellation « Migros »

adressée au


Service Communication de la Coopérative Migros Genève

Concernant l'insécurité de propriétaires de chiens qui laissent leur animal devant le magasin attachés aux traditionnels crochets pendant qu'il doivent faire des courses; notamment des achats au rayon animaux.

Migros MDPCG Genève Chiens

Précupations citoyennes (courrier du 5 septembre 2017)

La Société coopérative Migros Genève semble être un acteur-partenaire important pour les propriétaires de chiens étant donné que ces derniers représentent une catégorie importante de clientèle. Le groupe Migros fournit une palette de produits allant des accessoires jusqu’aux aliments ; produits propres et fournisseurs externes.

 

Nous avons été avisés par des membres du MDPCG des risques inhérents au fait que les chiens sont attachés à l’externe de vos enseignes. En effet, il y a probablement une recrudescence de vols de chiens et d’épisodes de conflits entre clients (pro et anti-chiens) et de nombreuses informations allant en effet dans ce sens, ce qui préoccupe cette catégorie de clients Migros.

Pour exemple, madame F. habite le quartier de la Servette et lorsqu’elle laisse devant la porte de la Migros ses deux chiens, qui sont relativement vieux et malades, elle se fait parfois agresser verbalement et gratuitement par des personnes anti-animaux.

 

Afin de réduire les conflits entre clients et surtout favoriser une bonne sécurité des chiens qui attendent leurs maîtres lorsque ces derniers effectuent leurs courses et afin de ne pas se situer toujours en situation de devoir « guérir » mais plutôt de « prévenir », le MDPCG souhaiterait rencontrer Migros-Genève afin de discuter des solutions alternatives aux traditionnels crochets à chiens ; qui ne semblent plus correspondre aux besoins de tous les clients actuels.

Courrier du 27 septembre 2017

Suite à notre téléphone du 27.09.2017 à la Coopérative Migros Genève, nous avons été avisés qu'ils n'ont reçu aucun courrier daté du 5 septembre.

Nous renvoyons ce courrier daté du 27.09.2017, cette fois fois-ci également adressé au Service Consommateurs et par Recommandé.

Courrier du 17 février 2018 (suite au décès d'un chien devant la Migros Servette)

La réponse de la cheffe de vente régionale et du responsable « conformité produits & satisfaction clientèle », en date du 12 octobre 2017, fut que la législation alimentaire interdit de donner accès aux chiens aux surfaces de ventes des produits alimentaires. Quelle étrange réponse ! Nous n’avions pas demandé l’accès aux chiens aux surfaces de ventes des produits alimentaires, mais de pouvoir proactivement esquisser avec vous une solution conforme à la légalité, car les traditionnels crochets à chiens ne paraissent plus tant correspondre entièrement aux besoins des clients actuels.

Le courrier du 12 octobre 2017 dit d’ailleurs que « de très longue date la Migros privilégie l’installation de crochets pour chiens, positionnés à proximité immédiate de l’accès au magasin » et qu’« en raison de la diversité de votre réseau et des infrastructures, la promotion de la cohabitation entre les consommateurs en générale et les clients accompagnés de leur chien prend des formes spécifiques propres à chaque unité ».

Ces phrases semblent bien plus un stratagème administratif de la part de vos « services centraux » afin de se débarrasser du problème soumis par nos courriers en transférant le problème aux gérants des multiples unités.

 

Or, un événement malheureux a eu lieu jeudi passé, le 15 février 2018, devant cette même Migros Servette, le décès d’un chien. Personne ne semble avoir été témoin des événements malgré les cris du chien. Nous vous avions rendus attentifs aux risques que subissent les chiens qui sont attachés aux traditionnels crochets.

 

Cet épisode, qui a eu lieu spécifiquement à Migros Servette, aurait pu avoir lieu dans n’importe quelle autre unité. Il me semble que des services centraux existent afin de s’assurer que les différentes unités sont gérées conformément à des règles et standards centraux.

En matière de sécurité des chiens, il n’est plus acceptable de laisser le loisir à chaque gérant de faire comme bon lui semble, en fonction de qualifications très variées à ce sujet.

 

En qualité de coopérateur Migros, je suis révolté par de pareilles règles non professionnelles au sein du groupe ! Les propriétaires de chiens et clients des magasins Migros devraient bénéficier d’un même traitement de sécurité maximale pour leur chien.

Heureusement certains gérants sont plus humains que d’autres envers les chiens et permettent à ces derniers, sans enfreindre la loi alimentaire, de rester dans le hall du magasin qui se trouve bien délimité et hors de la surface de vente alimentaire et de l’espace « cuisine » des cafétérias Migros.

Personnellement j’ai la malchance de vivre dans un quartier où le gérant d’unité, la Migros Pâquis, a pris la décision récemment de ne plus permettre l’accès aux chiens dans le hall central.

 

Le MDPCG attends avec impatience une réponse satisfaisante quant à la prise de mesures de sécurité des chiens et votre position sur l’événement malheureux du jeudi 15 février 2018 devant la Migros Servette ; à savoir le décès d’un chien bien que nous vous ayons rendus attentifs sur les dangers dans ce même lieu.

Genève Chiens - MDPCG
c/o Manuel Alonso Unica

Rue de Monthoux 8 - 1201 Genève 

Mouvement de Défense des Propriétaires de Chiens de Genève

+41 77/414.07.25

  • Facebook Social Icon

© 2016 by Manuel Alonso Unica. Proudly created with Wix.com